Faisons revenir nos traditions

Faisons revenir nos traditions.. formées à l’école de valeurs fondamentales.

Faisons revenir nos traditions

Faisons revenir nos traditions

Nos traditions sont très importantes

Je déplore sincèrement, et avec raison, le laisser-aller, le sans-gêne, le manque de distinction de bien des jeunes filles et femmes mariées, de leurs attitudes trop libres, leurs allures garçonnières que toutes ces femmes retrouvent le sens de la pudeur qu’avaient nos mères et nos grand’mères.

Une peine profonde envahit ceux et celles qui réfléchissent sur l’avenir d’une génération en butte aux dangers affreux d’une telle déchéance. Ici, je ne puis résister au désir de vous faire part de quelque impressions d’un homme de pays lointains. Canadien distingué, Québecois même qui, après une absence de trente-cinq ans, revient dans sa ville natale. Ses paroles sont une preuve vivante de ce que je viens de dire. L’homme les a écrites en mai 2013

Nos Traditions canadiennes font partie de notre beauté

Cliquez ici pour acheter les vêtements modestes

Après avoir chanté les beautés du pays natal, et sa joie de le revoir, il pose cette question : « Le Canadien est-il resté ce qu’il était, il y a trente-cinq ans? »

« Il faut, ici, qu je prenne mon courage à deux mains pour vous dire; j’ai été impressionné du changement défavorable, qui s’est opéré depuis un quart de siècle dans nos mœurs. »

Puis après avoir parlé de l’influence néfaste de l’américanisme chez nous, il continue :

Nos traditions ne sont pas des traditions américaines

« Il me semble que nous faisons mine de nous américaniser dans le plus mauvais sens du mot. Je trouve la société canadienne notablement moins distinguée qu’il y a trente-cinq ans. La politesse y a diminué parce que le respect d’autres s’est affaibli d’une façon marquée. La femme canadienne, cette gardienne jusqu’ici incorruptible de notre incomparable foyer, a perdu pas mal de cette belle réserve et modestie traditionnelle qui faisaient autrefois son honneur et notre fierté. J’ai été désagréablement frappé de certains toilettes féminines à Québec; Quelle décadence!… Tabournouche, qu’aurait dit de tous ces déshabillés ma vénérable grand’mère?…

J’en suis tout triste quand je pense que ce sont des Canadiennes qui en sont rendues à paraître ainsi vêtus ou plutôt dévêtues. La femme de chez nous autrefois si modeste, si prude même! Ah! Que les temps ont marché… Et, cet air effronté que prennent certains de nos petites filles dans la rue, avec leur jupe audacieusement écourtée. Est-ce que la vanité aurait commencé chez nos femmes autrefois, si distinguées, cette œuvre de dissolution que la.. a juré d’accomplir en corrompant l’ange gardien du foyer canadien? »

Mesdames, vous avez remarqué, n’est-ce pas, que ces impressions sont d’un homme qui a passé trente-cinq ans de sa vie dans le Sud-Ouest des États-Unis, là où les narcotiques et la débauche règnent en maîtres? Et, l’homme du Québec, entrant dans son pays natal, pays propre et net, pays aux nobles traditions, l’homme a été surpris d’y voir l’esclavage, la déchéance, le laisser-aller d’un peuple civilisé .

La mode actuelle a beaucoup besoin de nos traditions

L’homme a dit vrai : la mode actuelle tend à faire disparaître de nos foyers, de notre ville, de notre province, de notre beau pays tout entier la grande réputation de ces mères et de ces grand’mères, canadiennes d’autrefois, anges de modestie et de pudeur, de dignité et de distinction, femmes fortes par excellence formées à l’école de valeurs fondamentales. Il faudrait donc faire revivre les belles traditions d’autrefois.

Discuter cet article nos traditions sur le forum

// Faisons revenir nos traditions

Republished by Blog Post Promoter