Une pharmacie vintage

Une pharmacie vintage dans votre potager

Une Pharmacie Vintage

Une Pharmacie Vintage

On a dit du bonheur qu’il était comme les lunettes. On le cherche souvent quand on l’a sur le nez. Moi ne pourrait-on pas en dire autant de la santé ?

Nous avons, à portée de la main, des médicaments excellents, presque gratuits, qui on fait leur prévues depuis des siècles. Mais où donc ?

Il y a une pharmacie vintage dans votre potager !

Une Pharmacie Vintage

Une Pharmacie Vintage

Presque tous nos légumes sont non seulement de sains aliments , mais des plantes médicinales d’une efficacité certain. Vous allez en juger…

AIL. – L’ail, mis en cataplasme sur un plaie suppurante a tôt fait de l’assainir. Un emplâtre d’ail haché sur un mal blanc le fait aboutir. C’est aussi un remède certain contre l’hypertension artérielle : en faire macérer 150gr dans 200 cl d’alcool à 90% et en prendre 15 gouttes par jour

Pis 25 clous, mises à bouillir dans un litre de bon vinaigre, donne le meilleur des vinaigres antiseptiques.

 Achetez les vêtements vintages!

L’ARTICHAUT. – Est le remède type des maladies de foie. On fera une décoction de ses feuilles et on en boira trois tasses par jour.

LA CAROTTE. – Donne un excellent sirop contre les enrouements : exprimez le jus de carottes bien rouges et mélangez-le à quatre parties de sucre et deux parties d’eau.

Aux enfants atteints d’impétigo (gourme) donnez 50 à 150 gr par jour de jus de carotte un peu salé. Les croûtes tomberont.

Une Pharmacie Vintage

Une Pharmacie Vintage

CELERI. – Faites cuire dans de l’eau un demi-pied de céleri, et, avec cette infusion très chaude, baignez vos engelures : elles disparaîtront rapidement.

CHOU. – Une feuille de chou, bien propre et appliquée sur une brûlure superficielle calme tout de suit la douleur. Contre les névralgies de la face, faites cuire une feuille de chou dans du lait, laissez épaissir, et poser sur la région douloureuse.

CHOU ROUGE. – Pilez dans un mortier des feuilles entières de chou rouge, et mettez-les ensuit dans un torchon pour en exprimer tout le sue. Pesez celui-ci, et mélangez-le à son poids de miel. Faites bouillir doucement, en écumant constamment, et quand le mélange n’écumera plus, vous aurez une parfaite préparation dépurative et antiscorbutique.

Une Pharmacie Vintage

Une Pharmacie Vintage

CRESSON. – On en tire un sirop reconstituant en faisant bouillir à feu doux, durant une demi-heure, 500 gr de jus de cresson de fontaine et 750 gr de sure blanc

EPINARDS. – Rien de plus « remontant » qu’un bon vin rouge additionné de feuilles crues d’épinards qu’on a laissées macérer durant une semaine.

LA LAITUE. – Voici comment préparer le meilleur des somnifères qui n’entraîne aucun trouble, aucune accoutumance : pilez dans un mortier une quantité donné de feuilles de laitue, avec moité de son poids d’eau, puis faites réduire à feu doux jusqu’à réduction au tiers du mélange. Boire au moment de se mettre au lit.

Une Pharmacie Vintage

Une Pharmacie Vintage

NAVET. – Prenez un gros navet, couplez-le en tranches, et faites-le bouillir un quarte d’heure dans un peu d’eau. Filtrez, et servez vous de cette tisane comme gargarisme dans les angines légères.

OIGNON. – Avez-vous mal aux dents ? Prenez un gros oignon, copulez en deux, et pressez-le, de façon à exprimer une moité de cuillerée à face du suc. Imbibez de ce suc un petit coton que vous introduirez dans l’oreille du côté où vous souffrez, et en penchant la tête du côté opposé. Vous éprouverez un soulagement certain… que vous mettez à à profit pour courir chez votre dentiste.

Voici la recette d’un vin d’oignons excellent dont l’action est très diurétique : faire macérer 300 gr d’oignons couplés en tranches fines dans 600 gr de vin blanc, additionné de 100 gr de miel. En boire trois petits verres par jour.

PERSIL. – Quelques feuilles de persil froissées dans les doigts et appliquées sur une piqûre d’insecte calment instantanément la douleur.

POIREAU. – Le poireau cru éclaircit la voix.

Une Pharmacie Vintage

Une Pharmacie Vintage

POMME DE TERRE. – Préparée comme suit, elle donne le meilleur des cataplasmes pour la résolution de clous et abcès : On épluche les pommes de terre crues, on en râpe finement 60 gr, qu’on délaye dans 100 gr d’eau, on porte à ébullition, et on étale cette pâte, sur une mousseline.

LE POTIRON. – Ses graines nous donnent le meilleur et le plus simple de vermifuges. On en prend, à jeun 60 gr, associés à une quantité égale de sucre en poudre, et l’on parfume ce mélange à la fleur d’oranger.

PISSENLIT. – La plante entière est recommandée comme apéritif, à condition de la manger crue et à jeun. Les malades du foie tireront un grand soulagement d’une tisane, un peu forte, faite avec les racines du pissenlit. On en prendra, à jeun, une tasse chaque matin durant deux semaines.

RADIS. – Le suc de radis rose, obtenu en pelant des radis un peu gros, est un excellent draineur du foie. On prendra, durant une semaine, une cuillerée à café avant chaque repas. Croquez à jeun des radis, si vous êtes sujet à l’urticaire

RADIS NOIR. – Le sirop obtenu en faisant fondre dans un radis noir creusé de sucre candi est un excellent remède contre la toux opiniâtre, et parfois contre la coqueluche.

THYM. – Hachez du thym fraîchement cueilli, chauffez-le à sec dans une casserole. Mettez-les dans une gaze, et appliques-le bien chaud sur le cou en cas de torticolis.

VIGNE. – La baume de suc de vigne est bien connu en Italie. Il se recueille quand on taille la vigne. On le conserve dans un vase que l’on ferme hermétiquement, et que l’on expose au soleil le plus souvent possible. C’est un cicatrisant extraordinaire.

Une Pharmacie Vintage

Une Pharmacie Vintage

Une pharmacie vintage dans votre potager discutez-en sur notre forum

//fin : Une pharmacie vintage

Republished by Blog Post Promoter