Denise Pelletier

Denise Pelletier Née à Saint-Jovite le 22 mai 1923 et morte à Montréal le 24 mai 1976

Denise Pelletier

Au cours de sa carrière, où elle s’est illustrée tant à la scène qu’à la radio et à la télévision, Denise Pelletier a incarné des personnages qui sont passés à l’histoire, notamment dans Mère Courage de Bertolt Brecht. Mais on se souvient d’elle surtout pour ses rôles dans les séries De 9 à 5, En haut de la pente douce, Mont-Joye, Les Belles Histoires des pays d’en haut, et particulièrement pour son incarnation du personnage de Cécile dans La Famille Plouffe.

Fille d’un éditeur et critique littéraire, Denise Pelletier déménage très jeune à Montréal. Elle étudie avec François Rozet et Sita Riddez et participe, entre autres, à plusieurs feuilletons radiophoniques de l’époque. Elle interprète en 1943, avec Denis Drouin et Paul Guèvremont, le rôle de Pauline dans À la croisée des chemins de Jean-Marie Poitevin, un des premiers longs-métrages québécois

Dès 1942, Denise Pelletier prête sa voix à Annie Greenwood dans Un homme et son péché à la radio, prend part aux tournées de la série Vie de famille, incarnant de nombreux personnages. Par ailleurs, elle fait partie d’une production du théâtre du Nouveau Monde à Stratford (Ontario) et, rare comédienne à pouvoir jouer aussi bien en anglais qu’en français, elle est membre de la Compagnie du Festival de Stratford en 1966 et 1968. Denise Pelletier y crée, en anglais, son dernier spectacle en 1975, La Divine Sarah.

Au moment où elle doit le présenter à Montréal, elle décède lors d’une opération au cœur, deux jours après son anniversaire. Quelques semaines plus tôt, le Conseil des Arts du Canada lui décernait le Prix Molson pour l’ensemble de sa carrière.

// Denise Pelletier

Republished by Blog Post Promoter